winding river

Les effets des changements climatiques au Yukon

Phénomènes météorologiques extrêmes fréquents 

Les inondations et les feux de forêt menacent la santé et la sécurité des humains et de la faune et ravagent les maisons et les écosystèmes. 

Dégel du pergélisol 

Elle endommage les routes et les infrastructures, en plus de déformer les paysages et les écosystèmes.

Transformation de la neige, de la glace et de l’eau 

Une telle transformation a un effet sur l’écoulement des rivières, la température de l’eau, la santé aquatique et la biodiversité. 

Évolution de la température, de la végétation et de la faune 

Cette évolution : 

  • a des effets négatifs sur différentes espèces;
  • modifie la distribution de la faune et la biodiversité; 
  • réduit l’accès aux aliments traditionnels;
  • nuit à la sécurité alimentaire; 
  • mine notre santé et notre bien-être physique, mental et spirituel.

Est-ce vraiment grave si la planète se réchauffe?

Le climat est un système interconnecté. Ses variations influent sur chaque aspect de notre vie.
Nous organisons notre vie en fonction de nos connaissances sur le climat. Par exemple : 

  • nous cultivons nos aliments à l’extérieur pendant l’été puisque la température et le soleil créent des conditions de croissance optimales; 
  • nous chassons dans des endroits où nous savons que les animaux se trouvent et à des moments de l’année où ils explorent les espaces ouverts;
  • nous construisons des routes et des bâtiments conçus pour résister aux conditions climatiques que nous connaissons et comprenons. 

Le réchauffement climatique influence les températures moyennes et les situations météorologiques. Ces changements perturbent notre quotidien et ont des effets néfastes. 

Comment les changements climatiques créent-ils des phénomènes météorologiques extrêmes?

A small plane parked at an air tanker base with a forest fire burning in the background and smoke almost blocking out the sky.
Changements au bilan énergétique de notre planète

L’atmosphère contient naturellement des gaz à effet de serre, et certaines de nos activités en produisent d’autres. L’accumulation d’émissions de ces gaz dans l’atmosphère déstabilise le bilan énergétique naturel de la planète et piège la chaleur sur la terre. La chaleur excédentaire se répartit partout sur la planète, dans les océans et dans l’atmosphère et produit différents phénomènes, notamment : 

  • le réchauffement dans l’Arctique peut influer sur les vents d’ouest du courant-jet polaire et accroître les risques de phénomènes extrêmes;
  • plus l’atmosphère est chaude, plus elle retient l’humidité, ce qui peut se traduire par des événements de pluie et de neige plus fréquents et intenses. 
Variation de la température et du cycle de l’eau  

Une telle variation peut produire des situations météorologiques et des intempéries de moins en moins prévisibles partout dans le monde.

Augmentation des inondations et des périodes de sécheresse 

Certaines régions subiront davantage de précipitations, alors que d’autres connaîtront plus de périodes de sécheresse et des chaleurs extrêmes.

Augmentation des feux de forêt 

Les températures élevées et l’absence d’humidité créent des conditions propices aux feux de forêt. Lorsque l’humidité s’évapore plus rapidement dans l’atmosphère, les sources de combustible sec se multiplient. Ce sont ces sources qui alimentent les feux de forêt.

A bird's eye view of a road with burned forests on either side

Adaptation aux répercussions des changements climatiques

Les changements climatiques réchauffent le Yukon deux fois plus rapidement que le reste du Canada et du monde. De ce fait, nous ressentirons leurs effets plus rapidement et plus fortement que les autres régions du monde. Or, nous nous adaptons à leurs répercussions et renforçons notre résilience climatique. En 2022, nous avons conclu la première évaluation des risques climatiques au Yukon. Elle nous a permis de cerner les domaines prioritaires : 

  • les infrastructures de transport; 
  • les inondations et les feux de forêt; 
  • le dégel du pergélisol; 
  • les écosystèmes et la biodiversité; 
  • l’évolution des conditions sur le terrain; 
  • la santé et le bien-être; 
  • l’économie et les moyens de subsistance. 

Le Yukon s’adapte depuis longtemps à des conditions difficiles. L’évaluation des risques climatiques a d’ailleurs démontré qu’il est résilient. Cette résilience est attribuable à : 

  • nos relations solides; 
  • notre autosuffisance et nos liens avec le territoire; 
  • notre capacité d’optimiser les ressources dont nous disposons. 

Tout un chacun peut contribuer à renforcer la résilience climatique : 

  • particuliers;
  • collectivités; 
  • municipalités; 
  • gouvernements autochtones; 
  • gouvernement fédéral et territorial; 
  • organismes non gouvernementaux; 
  • secteur privé. 

Pour en savoir plus